Comment optimiser un site multilingue pour le référencement ?

site international

Proposer un contenu compréhensible par la majorité est la meilleure manière d’atteindre des internautes qui s’expriment en des langues différentes. Cependant, la traduction d’un site doit suivre des règles précises afin que son référencement soit amélioré.

Offrir un contenu de qualité

Un site internet est une ressource virtuelle qui présente une société, un service ou une activité précise. Disposer d’un contenu de qualité supérieure est essentiel puisque chaque visiteur peut devenir un client. Cet aspect influence également votre positionnement dans les moteurs de recherche. Le texte de chaque section et de chaque page doit donc être rédigé dans un langage adapté et attrayant. Ce critère est le tremplin d’une traduction réussie. Celle-ci nécessite d’ailleurs une attention particulière et couvre aussi bien le contenu rédactionnel du site que l’URL de chaque page.

La traduction du site : une affaire de professionnel

Deux pratiques permettent d’obtenir la traduction d’un site web :

  • l’utilisation d’un outil de traduction disponible sur internet ;
  • la sollicitation des services d’un traducteur professionnel.

La première méthode, bien que quasiment gratuite, est la moins adaptée. Certes, permet-elle de traduire votre site internet, mais la qualité du résultat est rarement supérieure à la moyenne. C’est pour cette raison que la prestation d’un traducteur junior ou sénior est la meilleure solution pour obtenir des traductions fidèles.

site international

Structuration des langues du site

Ensuite, il s’agit de structurer les différentes langues de votre site internet. Trois possibilités permettent d’obtenir un résultat similaire du point de vue de l’utilisateur. Cependant, chacune d’elles a une incidence différente selon une perspective SEO.

Un domaine par langue de traduction

Cette technique très efficace est la plus adaptée d’un point de vue SEO. Le référencement est effectué avec plusieurs extensions, choisies selon la localisation géographique ciblée. Ainsi, un internaute localisé par exemple en France obtiendra facilement l’adresse du site en .fr. Si vous souhaitez ciblez la France, la Belgique et l’Allemagne, cela se structurera comme suit :

  • nomdemonsite.fr ;
  • nomdemonsite.be ;
  • nomdemonsite.de.

Un sous-domaine par langue de traduction

Cette méthode permet la traduction du site internet au sein du même domaine. Elle priorise cependant la création de sous-domaines pour une gestion plus appropriée :

  • fr.nomdemonsite.com ;
  • en.nomdemonsite.com ;
  • de.nomdemonsite.com.

Un sous-répertoire par langue de traduction

Ce procédé réalise la séparation des langues de traduction par l’adoption d’une structure en sous-répertoires. Chaque sous-répertoire est créé pour recevoir les pages du site internet dans une langue spécifique. On a par exemple :

  • nomdemonsite.com/fr/ pour le français ;
  • nomdemonsite.com/en/ pour l’anglais ;
  • nomdemonsite.com/de/ pour l’allemand.

Les solutions des sous-domaines et sous-répertoires sont moins optimales au niveau SEO. Par contre, elles sont parfois tout de même choisies car cela évite la multiplication des frais liés à l’achat des noms de domaines.

En plus de cela, les règles SEO classiques s’appliquent bien entendu aux sites multilingues. Plus précisément, vos pages doivent s’afficher rapidement, votre site doit contenir les balises, Hx, etc.

Comment optimiser un site multilingue pour le référencement ?
5 (100%) 1 vote

About the Author Fred

Je suis consultant SEO et webmarketing, gérant de FDSEO à Roanne dans la Loire.

follow me on:

Leave a Comment: